Hugues Pétérelle

2016

Hugues Pétérelle, Astre lunaireHugues Pétérelle

Ci-contre : Astre lunaire

Domaine artistique : sculptures mécaniques en matériaux issus de récupération, fer blanc, acier…

D’un assemblage d’éléments multiples, je crée des sculptures mécaniques, ces éléments issus généralement de boîtes de conserves ou d’ustensiles de cuisine d’un temps plus lointain… De l’ « Arts Ménagers » en somme ! Mes mécanismes sont issus de ma fabrication ou de vieux outillages électriques…
Une seconde vie pour des objets obsolètes.
Quoi de plus inoffensifs ou menaçant qu’une boîte de conserve ? Elle peut autant servir à contenir de la nourriture qu’à construire des engins meurtriers ! Mes sculptures ressemblent à des robots, enfin plutôt à l’imaginaire poétique des robots.
Les robots sont -ils menaçants ? Tout dépend de ce que l’on veut y mettre ! De la manière d’aborder ces objet , ils ne sont qu’extrapolation de l’âme humaine. Pour moi, la dangerosité ne vient pas du robot, mais bien de celui qui le construit.
Si l’ intelligence artificielle peut faire peur, c’est que le concepteur ne maîtrise pas sa créature, ou que lui-même appartient déjà à une espèce robotisée, notre société se targue de toutes ses possibilités futuristes tout en ayant peur de ses créations et ne sachant ou ne voulant pas les contenir.
Mes robots ne sont pas agressifs, ils appartiennent au monde onirique, ils se revendiquent de G.Méliès, J. Tinguely ou Petit Pierre.
Leur mécanisme est à l’échelle humaine et ne demande aucune énergie annexe à part un effort consenti et la volonté du visiteur, rien de tragique dans leur message pacifiste. Ils sont le résultat aigre-doux d’un monde cauchemardesque.

Visiter le site de l’artiste : www.huguespeterelle.jimdo.com